L'éco anxiété: en faire un atout!

On le lit, on l'entend partout, principalement chez les jeunes de moins de 35 ans, mais toutes les générations sont touchées.  Une anxiété, une peur, une angoisse liée à la qualité de notre environnement qui nous met à risque. 

L'anxiété est une émotion déplaisante qui peut affecter simultanément le corps et l'esprit. Cette émotion déclenchée par la perception d'un danger éventuel. 

Lorsque nous percevons une menace, notre organisme s'active et nous ressentons différents symptômes physiques: tension musculaire, accélération respiratoire et cardiaque, ...

Plus précisément, l'éco anxiété est un état de détresse, parfois profonde, causée par la perception de changements irréversibles de l'environnement. Il s’agit donc d'une grande inquiétude liée aux enjeux environnementaux actuels.

Est-ce que c'est sain?

Dans une certaine mesure, l'éco anxiété est toute à fait saine.  Je m'explique: en état anxieux, notre corps est prêt à réagir à un danger. Lorsqu'elle est vécue de façon modérée, l'anxiété se révèle un atout précieux:

  • Aiguise les sens
  • Affine les réflexes
  • Accroît la vigilance 
  • Rend plus efficace dans certaines tâches. 
  • Permet de s'adapter aux dangers de son environnement
Des pistes d'action pour utiliser cette anxiété

Évidemment ici, on donne des pistes sur des manières d'utiliser ou de contrer l'éco anxiété.  Nous ne sommes pas des spécialistes de la santé mentale et faisons référence ici à des expériences vécues en cas d'éco anxiété modérée.  

Les informations perturbantes à profusion
Trop c'est comme pas assez!  Nous savons que des changements climatiques sont en cour.  Il n'est donc pas nécessaire de s'alimenter et de tourner toute notre attention uniquement sur ce genre de nouvelles et être capable d'identifier les bonnes nouvelles qui surgissent à ce sujet. 

S'engager concrètement
On l'a dit un peu plus tôt, en état d'anxiété, le corps est prêt à réagir.  C'est donc une opportunité de l'utiliser comme un moteur pour agir et s’engager concrètement dans des actions ainsi que de participer à un mouvement collectif.  Cela peut se faire en prenant par exemple des engagements avec soi-même pour réduire son impact écologique (ex:  consommer moins de viande, tendre vers un mode de vie zéro déchet, utiliser des transports actifs...).  Cela peut se faire aussi en s'engageant dans des mouvements collectifs (ex:  actions d'un organisme à but non lucratif, actions politiques, manifestations, ...) et de se retrouver avec des gens qui vivent des similitudes. 



Vivre en accord avec nos valeurs
Tous les gestes quotidiens permettent d'affirmer nos valeurs et d’agir concrètement en réponse aux changements climatiques.  Non seulement ils ont un impact sur l'éco anxiété mais permettent aussi que nous soyons des modèles invitants à changer les habitudes de consommation des personnes que nous côtoyions. En se centrant sur le moment présent et sur les actions concrètes qui vous sont possibles de poser, il est possible de gérer les incertitudes multiples liées à l'avenir. 

Bien évidemment, nous avons tous un rôle à jouer dans la durabilité de l'environnement comme un milieu de vie adéquat pour les êtres vivants de cette si belle planète!  Je vous invite à utiliser l'anxiété comme moteur d'actions constructives.  Si vous avez des stratégies qui fonctionnent pour vous, laissez-les en commentaires:  elles pourraient être utiles pour d'autres! 

Écologiquement vôtre,

www.ecoloco.ca

 

Joignez-vous aux Écolos Actifs sur Facebook! Un groupe de partage de trucs, d'astuces et d'actualités en environnement pour tous!

 

 


Older Post


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published