Comment diminuer la pollution numérique?

Impact écolo Trucs au quotidien

Comment diminuer la pollution numérique

 

Avec la crise climatique que nous vivons, il est souvent question de la réduction de notre empreinte écologique, soit la diminution de l’impact que nous avons sur l’environnement. Les nouvelles stratégies à adopter touchent nos choix de consommation, nos déchets, nos modes de transport et devrait également nos choix numériques. Cette dernière catégorie est moins connue, mais elle représente tout de même 5% des émissions de gaz à effet de serre du Québec selon l’INRS .

Dans cet article, nous vous proposons quelques gestes simples pour diminuer votre impact environnemental numérique aussi appelé pollution numérique.

Appareils électroniques


Appareils électroniques (ordinateur, écran, cellulaire, etc.)

  • Bien identifier ses besoins présents et futurs

Avant de choisir un appareil, il est important de bien connaître ses besoins. Quelle sera son utilisation? Quel espace de stockage ou de mémoire est nécessaire? Avec ces informations, vous pourrez éviter d’acheter un modèle plus gros, plus puissant et plus gourmand en énergie. Également, connaître vos besoins futurs permet d’éviter de devoir changer vos appareils avant la fin de leur vie.

  • Acheter usagé

Si vos besoins le permettent, il est plus intéressant pour votre portefeuille et pour l’environnement d’acheter un appareil usagé. Plusieurs magasins ou boutiques spécialisées offrent des appareils recyclés ou reconditionnés. 

  •  Regarder les certifications des appareils

Tout comme pour les électroménagers, les appareils électroniques peuvent obtenir des certifications. Une de celles-ci est Energy Star pour les ordinateurs et les écrans. Le logo confirme que l’appareil consomme 25 à 40% moins d’énergie.

Également, il y a la directive européenne RoHS qui restreint l’utilisation de certaines substances dangereuses comme le plomb, le mercure et le cadmium. Informez-vous sur l’application de la directive auprès du fabricant de votre appareil avant d’en faire l’achat.

  • Recycler ses appareils usagés

Si vous n’avez plus besoin d’un de vos appareils et qu’il est encore en bon état, pensez à le vendre ou à l’offrir à une autre personne.

Par contre, s’il est fin de vie, il est possible d'aller le porter dans un écocentre ou un point de dépôt du programme Les Serpuariens . Les pièces pourront être recyclées correctement ou réutilisées pour réparer un autre appareil.

Courriels

  •  Diminuer ses courriels entrants et sortants

Lisez-vous toutes les infolettres que vous recevez chaque semaine? Si ce n’est pas le cas comme la majorité d’entre nous, pensez à vous désabonner de celles qui ne vous intéressent plus.

Enfin, diminuez vos envois de courriels en regroupant vos questions ou vos réponses, surtout dans le cadre de votre travail. Comme le courriel est accessible rapidement et facilement, nous avons tendance à écrire immédiatement à nos collègues ou amis au lieu d’attendre d’avoir des informations supplémentaires à leur transmettre.

  • Supprimer ses courriels

Après la lecture de chaque courriel, demandez-vous si l’information qu’il contient doit être conservée. Une boîte de courriel pleine utilise beaucoup d’espace de stockage, donc d’énergie.

  • Optimiser vos courriels

Un courriel de 1Mo envoyé à 10 personnes produit autant de pollution que parcourir 500 mètres en voiture . Pour envoyer des courriels qui utilisent peu d’énergie, évitez les images dans votre signature qui rendent les envois plus lourds en données. Aussi, limitez au maximum, dans la mesure du possible, les pièces jointes et le nombre de destinataires. 

Empreinte écologique et réseau sociaux


Réseaux sociaux

  •  Limiter votre empreinte numérique

Combien de comptes de réseaux sociaux avez-vous? Que publiez-vous et où? Quels sont vos besoins réels? Répondre à ces questions va vous aider à prendre conscience de tout ce que vous générez sur Internet. Chaque ajout de votre part utilise de l’énergie par son stockage dans des centres de données. Ayez une pensée pour cela lorsque vous voudrez partager une image sur plus d’une plateforme.

  • Bloquer la lecture automatique des vidéos

Dans vos paramètres, il est possible de désactiver la lecture automatique des vidéos. Cela évite d’utiliser de l’énergie pour des vidéos que vous ne voulez pas regarder. Les compagnies comme YouTube et Facebook expliquent comment modifier vos paramètres dans votre compte. 

Navigation Internet

Les centres de données des compagnies hébergeant les moteurs de recherche sont très énergivores. Afin de diminuer leur empreinte, certains moteurs de recherche (Ecosia, Ecogine) fonctionnent à partir d’énergie renouvelable et d’autres (Ecosia, Lilo) reversent une partie de leurs revenus dans des projets luttant contre les changements climatiques.

Les actions énumérées ne sont qu’une partie des comportements que vous pouvez modifier afin de diminuer votre impact écologique numérique. Continuez de vous informer sur ce sujet et partagez vos connaissances avec vos proches.

Écologiquement vôtre,

 

 eco loco

 




Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés